Journal de bord de résidence

Après un premier séjour de quelques jours en décembre dernier pour préparer la résidence, Antonin Creen est montalbanais depuis lundi 9 mars.

Visites du centre ville, au Pôle Mémoire… Antonin prend ses marques pour cette première période de 5 semaines.
Il rencontre Mathieu Hornain, designer sonore avec qui il va préparer une lecture lors de la sa première rencontre tout public du jeudi 12 mars, à La petite comédie.
Outre son travail de création personnelle, il est prévu qu’Antonin anime des ateliers d’écritures avec différents publics :
– une classe de CM2 de l’école Jules Guesde,
– des collégiens avec l’association de soutien scolaire AMISS,
– un groupe en alphabétisation du centre social de la Comète
– mais aussi,  un groupe constitué de femmes  accompagnées par la Régie de quartier Montauban Services, d’adolescents accompagnées par la Protection judiciaire pour la jeunesse, de personnes de l’ADIAD (Association départementale pour l’insertion d’adultes en difficulté) et des participants aux activités du Pont des savoirs.
Suite à la rencontre avec les responsables des différents structures en décembre, Antonin a proposé pour chaque groupe un travail d’écriture spécifique qui sera complété par l’intervention d’une comédienne pour un travail de lecture à voix haute, d’un designer sonore pour une création sonore ou encore d’un calligraphe / typographe pour une création plastique.

Ce matin, un petit groupe a bénéficié d’une visite guidée du Pôle Mémoire. D’autres participants aux futurs ateliers avaient eu la chance de le découvrir lors d’une première visite aux partenaires en décembre dernier.

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

Antonin Crenn écrit chaque jour un billet sur son blog. Il y décrit son confinement, son quotidien solitaire, les réflexions qui l’habitent. Il lit, écrit, travaille. Il tisse aussi des liens avec les Montalbanais. Les confinés, comme lui, mais aussi ceux du passé. En effet, il « plonge dans le bain des archives municipales numérisées », enquêtant, par exemple, sur la vie de Jean et Jacques Larroque, tous deux nés à Montauban en 1850. Tente de « donner chair » à de nouveaux personnages. Il se filme aussi dans son appartement en train de lire à voix haute des extraits de textes qu’il a écrits précédemment.

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email
Antonin Crenn dans son appartement montalbanais
Antonin Crenn dans son appartement montalbanais

L’auteur lauréat de la résidence d’écriture « Tisser la mémoire : une histoire sans fin », Antonin Crenn s’est installé aujourd’hui à Montauban.
Il propose un projet de création personnelle et collective en s’immergeant dans l’environnement de son lieu de résidence et en particulier dans l’univers distinct du Pôle Mémoire (particularités et évolutions de ses missions, variété des fonds et collections conservés, spécificité du vocabulaire professionnel usité…).
Il s’engage également dans une démarche expérimentale d’éducation artistique et culturelle, donnant à voir et à comprendre la recherche artistique qui l’anime ainsi que les processus de création qu’il met en œuvre.

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email