Journal de bord de résidence

Antonin Crenn écrit chaque jour un billet sur son blog. Il y décrit son confinement, son quotidien solitaire, les réflexions qui l’habitent. Il lit, écrit, travaille. Il tisse aussi des liens avec les Montalbanais. Les confinés, comme lui, mais aussi ceux du passé. En effet, il « plonge dans le bain des archives municipales numérisées », enquêtant, par exemple, sur la vie de Jean et Jacques Larroque, tous deux nés à Montauban en 1850. Tente de « donner chair » à de nouveaux personnages. Il se filme aussi dans son appartement en train de lire à voix haute des extraits de textes qu’il a écrits précédemment.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Antonin Crenn dans son appartement montalbanais
Antonin Crenn dans son appartement montalbanais

L’auteur lauréat de la résidence d’écriture « Tisser la mémoire : une histoire sans fin », Antonin Crenn s’est installé aujourd’hui à Montauban.
Il propose un projet de création personnelle et collective en s’immergeant dans l’environnement de son lieu de résidence et en particulier dans l’univers distinct du Pôle Mémoire (particularités et évolutions de ses missions, variété des fonds et collections conservés, spécificité du vocabulaire professionnel usité…).
Il s’engage également dans une démarche expérimentale d’éducation artistique et culturelle, donnant à voir et à comprendre la recherche artistique qui l’anime ainsi que les processus de création qu’il met en œuvre.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email