De l’autre côté… Première rencontre.

Avant le début officiel de la nouvelle résidence d’auteur de Montauban, le 9 mars 2020, l’équipe du Pôle Mémoire avait déjà eu l’occasion de rencontrer Antonin Crenn.

En prémices à cette future résidence, il était venu passer deux jours à Montauban en décembre 2019 afin de découvrir la ville, les différents partenaires et son futur lieu de résidence : le Pôle Mémoire.

Sur une demi-journée, l’équipe a exposé les missions principales des trois entités patrimoniales composant le Pôle Mémoire (Archives municipales, Mémo-Patrimoine, Musée de la Résistance et du Combattant) :

  • Collecter c’est-à-dire recueillir auprès des services municipaux ou de personnes privées la mémoire de la ville qu’elle soit écrite (correspondance, dossiers de travail, manuscrits, imprimés), graphique (affiches, lithographies, plans, cartes postales, photographies…), sonore, visuelle ou numérique (témoignages, films, marchés publics dématérialisés, photographies numériques…).

  • Classer toute cette matière afin de pouvoir retrouver l’information qu’elle contient au moment opportun.

  • Conserver pour les siècles à venir dans des conditions strictement réglementées (des magasins à 18°c et à 50% d’humidité relative).

  • Communiquer, en salle de lecture, au public, qu’il soit chercheur universitaire ou simple curieux féru d’histoire locale, administré désireux de prouver ses droits ou service municipal à la recherche de ce qui a été réalisé par le passé.

  • Valoriser au travers d’expositions mais aussi de nos Heures de la découverte, de notre politique de numérisation et de la mise en ligne sur nos sites Internet, de posts sur les réseaux sociaux et lors des événements nationaux comme la Nuit des Musées ou les Journées Européennes du Patrimoine

Et pour illustrer tout cela, sur cette toute petite demi-journée, Antonin Crenn a visité plusieurs magasins, admiré des plaques de verre, des ouvrages du XVIIe siècle, de très lourds registres de délibérations du conseil municipal du XVIIIe siècle, un plan de la porte triomphale du pont Vieux aujourd’hui disparue, et a bénéficié d’une visite guidée de l’exposition permanente du Musée de la Résistance et du Combattant.

On le constate, un vaste programme et de nombreuses informations sur un laps de temps très court. Une première approche sur ce qu’il allait pouvoir découvrir davantage en profondeur pendant ses 10 semaines de résidence…

 

 

 

 

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email